Archives par mot-clé : primaire

Pour en finir avec la “définition” des termes du sujet

J’ai décidé de ne plus parler de “définition” des termes du sujet. Je refuse d’avoir encore l’impression d’encourager involontairement, par cette formule, au copier-coller machinal – aussitôt récité, aussitôt oublié – de la première définition rencontrée sur le net.

Voilà bien l’un des grands soucis récurrents des copies d’étudiants s’il en est – et ce dans de nombreux champs, au vu de discussions tout aussi récurrentes avec divers collègues. Un souci liminaire d’autant plus problématique qu’il conditionne beaucoup des soucis ultérieurs de la copie : négliger cette étape et c’est toute la capacité à problématiser et à réfléchir sur les concepts impliqués qui s’en trouve compromise.

Bonne résolution pour la nouvelle année : désormais, je ne dirai plus qu’ “analyse” des termes du sujet, comme beaucoup de collègues le disent déjà d’ailleurs – pour ne pas, au moins, risquer d’entretenir la confusion et l’incompréhension de l’enjeu réel de cette étape cruciale.

Mais si le vocabulaire que nous employons dans les consignes est peut-être lui-même à surveiller, il ne peut s’agir de la seule action à prendre pour mieux faire prendre conscience de l’importance du travail sur les concepts… surtout face à des étudiants qui, précisément, sont souvent mal à l’aise pour intellectualiser les subtiles différences de terminologie ! Il me semble que, dans un premier temps, nos actions en tant qu’enseignants pour mieux faire comprendre le caractère essentiel de cette étape, et aider à acquérir les outils intellectuels pour la mener convenablement, peuvent être de trois types : exercer à produire des définitions rigoureuses dans ses propres mots ; détailler, et entraîner, à la réflexion sur les concepts et à l’ensemble des dimensions qu’elle intègre ; et insister plus explicitement encore sur le lien direct entre ces étapes de l’introduction et la démarche de problématisation.

Continuer la lecture de Pour en finir avec la “définition” des termes du sujet

Utiliser sa tête, Utiliser ses mains

Merci à l’ensemble des 25 bénévoles syriens, libanais, allemand, espagnole, suisse, mexicain, iranienne qui se sont investis pour rendre ces activités possibles pour 170 adolescents de 12 à 17 ans

J’allais écrire que ce billet s’apparentait à quelque chose de différent. Mais en réalité, non : rien n’est différent de ce que j’aurais proposé ailleurs, et je ne voulais pas qu’il devienne différent simplement parce que le public l’est légèrement. Ce mois-ci, j’ai mis au point pour l’ONG Relief & Reconciliation for Syria (sise dans une région rurale du mont Liban, à la frontière syrienne) une série d’ateliers d’initiation au patrimoine et à l’archéologie pour les enfants syriens et libanais auxquels ils proposent habituellement du soutien scolaire, pour leur camp de vacances annuel. Sinon qu’ils sont écrits directement en arabe et remodelés pour parler moins souvent d’Egypte et plus volontiers de Syrie néolithique ou de Phéniciens, ces ateliers ne diffèrent en rien de ceux que j’effectuais habituellement avec des enfants français. Je ne les ai pas voulus différents : ce sont les mêmes enfants, si ce n’est qu’ils ont moins la chance d’aller à l’école, et qu’ils vivent dans une région où l’urgence patrimoniale est bien plus cruciale, entre destructions de guerre, manque de fonds pour la culture et détresse financière de populations qui, parfois, se tournent vers le pillage de sites archéologiques dans l’espoir désespéré de trouver de l’or sous la moindre pierre.

Parce qu’ils ne sont pas différents, ce n’est pas de l’expérience formidablement émouvante de ces presque deux cents adolescents crapahutant joyeusement dans la montagne loin de leurs tentes étriquées et de leurs maisons sans électricité que je veux parler sur ce blog, mais bien de pédagogie : plus précisément, du débat sur l’intérêt de la manipulation en sciences de l’éducation, et de l’apport, dans ce cadre, de l’archéologie expérimentale.

Continuer la lecture de Utiliser sa tête, Utiliser ses mains

Champollion Simulator

(où l’on voudra bien me pardonner mes incessants anglicismes)

J’aurais voulu garder cet article pour 2022, qui marquera le bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes par Jean-François Champollion, mais finalement, au diable l’anniversaire au jour près (j’ai jamais aimé les dates, de toute façon), puisqu’en ces temps de confinement nous avons bien besoin d’activités intellectuelles, et surtout pour occuper les enfants emprisonnés à domicile. Des initiatives de ce type fleurissent d’ailleurs actuellement sur internet, puisque ma collègue Amandine Marshall propose par exemple depuis le début du confinement de petits cours de hiéroglyphes accompagnés de jeux à destination des enfants.

Continuer la lecture de Champollion Simulator